Chronique Antropofago : "Between Fear and Madness"

Between Fear and Madness - Antropofago
Between Fear and Madness - Antropofago

A Montpellier, on ne rigole pas avec le metal extrême ! Quoi ? Vous prenez déjà peur ? Mais non voyons, restez encore un peu, vos tympans vous remercierons bien assez tôt !

 

C'est en 2007 que tout commence pour le groupe de Death Brutal/Technique répondant au doux nom d'Antropofago. Leur première démo éponyme est réalisée en 2010. A l'occasion de la sortie de leur premier album Beyond Phobia (2011), ils signent avec le label lillois Kaotoxin Records. En 2012, ils nous proposent d'écouter et de télécharger gratuitement l'EP Between Fear and Madness. Chouette, de quoi patienter avant que le groupe ne produise son second album Aera Dementiae début 2014 !

 

Le bruit d'une radio dont on règle la fréquence, la voix d'une présentatrice : « The music is called Death Metal ».... Est-on vraiment en train d'écouter un album de Death Brutal ? Tout à coup, la guitare et la batterie se réveillent. Attachez vos ceintures, les quatre titres, à mi-chemin entre Origin et Necrophagist, risquent fortement de vous décoiffer. Avec un tempo rapide, des accélérations en folie et des growls lourds et intenses, Antropofago ne nous fait pas de cadeau.

 

Pour ne prendre qu'un exemple, écoutez Paranoid Visions (Pt.2) ! Dès le début, le morceau rappelle inévitablement Finite d'Origin. Il coupe le souffle de l'auditeur : si des passages plus apaisés pointent leur nez, ce n'est que de courte durée. Le batteur Vincent Labelle ne fait pas dans la dentelle ! C'est avec puissance qu'il tape sur ses fûts.

 

Tout de suite vous pensez à Francesco Paoli de Fleshgod Apocalypse ! Les blast-beats sont au rendez-vous mais Vincent sait aussi ralentir la cadence comme sur Bloodred Honey. Ainsi, les riffs mélodiques et techniques peuvent se déployer et jouer sur la lourdeur.

 

En attendant 2014, il faudra donc prendre son mal en patience en écoutant et réécoutant Between Fear and Madness ! Ce très bon EP met Antropofago au défi : Aera Dementiae sera-t-il encore plus savoureux ? L'enjeu est de taille, d'autant plus que Nicolas Alberny, un des guitaristes du groupe français Gorod (death technique), vient d'intégrer la joyeuse troupe !

 

Note : 17/20

Écrire commentaire

Commentaires : 0