Chronique Vitriolised : "Rise of the Octopig"

Vitriolised - Rise of The Octopig
Vitriolised - Rise of The Octopig

Vous connaissiez la Belgique pour ses bières, son chocolat et ses frites, maintenant vous allez la découvrir sous l'angle du Metal avec Vitriolised. Les quatre membres proposent un Death Metal influencé par le courant old school, le Death Brutal et le Grindcore.

 

A la fin de l'année 2013, ils achèvent la démo Rise of the Octopig. La pochette représente un monstre à trois yeux, aux allures de Shiva, qui est infesté par des vers. Sympathique tout cela !

 

L'intro, qui monte en puissance durant 2 minutes, nous plonge dans un univers à la fois angoissant et malsain avant de laisser place à quatre titres. D'emblée, on sent que le mixage n'est pas mauvais mais pourrait être encore amélioré.

 

La démo est riche en blast : Gaëtan ne fait pas dans la douceur tout comme Axel, le chanteur, capable de produire des growls caverneux à souhait. Il suffit d'écouter le titre éponyme pour s'en convaincre : à 2:57, Axel descend grandement dans les graves pour notre plus grand plaisir.

 

D'une durée plutôt homogène (3-4 minutes), les morceaux présentent aussi une continuité rythmique. Cependant, certains passages sont un peu plus ralentis comme dans The Deep Ones of DagonSangriarmageddon, dernier morceau de la démo, est aussi le plus rapide. Les musiciens ne prennent pas de pincettes : ils démarrent sur les chapeaux de roues et ne nous laissent pas de répit.

 

Si vous êtes fan de Cannibal Corpse et de Dying Fetus alors Vitriolised vous plaira puisque les influences exercées par les deux groupes sont sensibles !

 

Note : 13/20