Frontal/Nonsense/Sceanereel - 21/03/14 - Warmaudio

Sceanrereel
Sceanrereel

19h. J'arrive près d'une petite salle de concert à Décines (15min de Lyon), le Warmaudio. Cette salle, connue des lyonnais, n'est pas pour autant des plus simple à trouver. Mais qui peut bien jouer ici ? Des groupes locaux évidemment ! Attention, groupes locaux ne veut pas dire de la gnognote. Frontal (Deathcore Progressif), qui a déjà fait parlé de lui auparavant (Ouverture de Lamb of God en 2009, Sylak 2013...) a décidé de jouer avec 2 groupes qui allaient monter pour la première fois sur scène. J'ai nommé Nonsense, groupe de Djent, et Sceanereel, groupe construisant son propre univers cinématographique.

 

C'est avec ce dernier que le concert débute. Sceanereel est là pour nous parler de voyages, comme le chanteur (Eliott) nous l'explique. Les p'tits gars du groupe se donnent à fond. En meme temps, ils ont la pression. C'est qui faut d'une montrer au public ce qu'ils ont à offrir et de l'autre chauffer la salle pour les groupes suivant. On sent que le groupe est jeune et n'a que peu d'expérience, mais leur prestation scènique est bonne et leurs titres d'une qualité plus que correcte. On notera que le batteur (Alexander) resta très concentré tout le set. Des difficultés à suivre ? Un des guitariste m'avoua qu'il se mettait sûrement trop de pression.

Nonsense
Nonsense

Après une première pause, voilà que Nonsense se met en scène. Première prestation live aussi, mais un autre niveau. Le côté technique et mélodique de leurs titres furent exécuté de manière quasi parfaite. Le batteur se baladait, les guitaristes savaient manier leur manche (Non pas celui là ! Bande de sales.) et Olivier (le chanteur), jonglait du chant clair au growl avec aisance. Ce dernier arrivait à foutre l'ambiance avec facilité. N'oublions pas le bassiste et son instrument sans tête, qui n'avait rien à envier aux autres membres du groupe. Le cocktail savament dosé déboitait sévère. On pourrait regretter que le groupe n'ait joué qu'une demie heure, mais laissons Nonsense composer plus pour proposer encore plus à nos papilles auditives. Le quintet nous promet de belles choses.

Frontal
Frontal

C'est après une pause nous permettant de finir de faire résonner les riffs Djent de Nonsense que Frontal, tête d'affiche de la soirée, rentre en piste. Groupe solide, Frontal vient nous brutaliser avec son Deathcore Progressif, embarqué par la voix puissante de Diego, micro enroulé autour de l'avant bras. L'efficacité de leurs titres n'est plus à démontrer, et musiciens montraient au public qu'ils en voulaient et que la taille (de la salle) n'importe peu sur leur envie de jouer. On a pu assister ici à un niveau de batterie assez haut comme si Morgan (Que vous connaissez peut être dans Myrath notamment) répondait à Simon de Nonsense. Je n'avais personnellement jamais eu l'occasion d'écouter Frontal, eh bien j'ai appris ce soir qu'ils cassaient des nuques.

Les 3 groupes, tous sympas, ont à la fin du show posé devant mon appareil photo pour que vous puissiez les afficher dans votre chambre. Cette soirée fut riche en musique mais aussi en découverte, et malgré les réglages sons pas optimum dans cette salle, la qualité était au rendez-vous de cette affiche. Un concert que vous n'auriez pas du louper, sincèrement.

Alexis